Pôle Nord Éditions, le petit éditeur nordiste qui n’a pas peur des grands
sauve-qui-peut-region

Sauve qui peut la Région !

Le roman de la fusion Nord-Picardie

de Myriam Cau

UGS : 979-10-92285-39-0 Collection : Hors collection

18,00€

Vice-présidente du Conseil régional Nord Pas-de-Calais jusqu’en décembre 2015, conseillère municipale de Roubaix, Myriam Cau est une urbaniste qualifiée, passionnée de la ville qu’elle aimerait voir emplie de nature. En tant qu’élue écologiste, elle a passé dix ans au sein du Conseil régional Nord Pas-de-Calais, pour y défendre le développement durable et la démocratie participative. Au bureau de l’Association des Régions de France, elle a le plus possible défendu l’idée de Régions émancipées pour porter les aspirations de leurs habitants.

L’histoire

Printemps 2015. Félix, employé du Conseil régional à Lille, découvre que son ordinateur de travail a été piraté. Des hackers ont pris le contrôle du système informatique de la Région Nord – Pas de Calais. La manoeuvre est déjouée et ses auteurs identifiés. Il s’agit d’une petite entreprise de Picardie. Au moment où les deux régions s’apprêtent à fusionner, les coups bas et les trahisons en tous genres se multiplient. En coulisses, s’agitent ceux qui veulent contrôler la future grande entité. Ils sont prêts à toutes les compromissions pour arriver à leurs fins.

À propos

Sauve qui peut la Région est le premier roman de Myriam Cau, qui quittera le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais à la fin du mandat en cours.

Avec ce roman, elle a voulu porter un regard de l’intérieur sur la vie politique avec ses petits travers et ses tranches de vie à travers une fiction qu’elle a entièrement située dans les coulisses du Conseil régional et de la fusion du Nord Pas-de-Calais avec la Picardie.

Information Complémentaire

Auteur(s)

Myriam Cau

Genre

Actualité

Date de sortie

Décembre 2015

Format

15cm x 21cm

Nombre de pages

200

ISBN

979-10-92285-39-0

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sauve qui peut la Région !”